France, Terre bénie de 35h de travail et 5 semaines de vacances

Même si j’ai passé la plus grande partie de mon été à me plaindre (“comment ça, tout le monde est en vacances, et moi, la pauvre, je me suis trouvé un stage !”), maintenant je me sens profondément satisfaite : tout le monde se plaint de la rentrée de la semaine prochaine tandis que moi, je suis en train de planifier mes vacances d’après le stage.
En attendant, 75% des Français ne font pas confiance au gouvernement selon Figaro qui a aussi consacré 4 articles aux commentaires sur l’assouplissement éventuel de fameux 35h. On est bien d’accord, c’est une mesure effectivement pas très de gauche qui va, j’en suis assez sûre, provoquer la colère de pas mal de Français (en tout cas, les Français aiment tellement se plaindre qu’ils vont pas louper cette occasion pour s’y livrer). En même temps, je crois que c’est une démarche indispensable.

Comprenez-moi bien : j’adore les 35h (même si j’en fais 40, mais peu importe) et les 5 semaines de vacances des Français. Sérieux, je trouve géniale cette culture où les gens ne considèrent pas le travail comme leur activité principale dans la vie. Malheureusement, assez peu de gens en dehors de France, et encore moins de non-Européens sont capables de comprendre et apprécier cette mode de vie. Tout le monde envie les Français, certes (qui pourrait renoncer à la possibilité de quitter le travail pour un mois entier, tout en étant payé, sans même laisser son numéro de portable aux collègues au cas d’urgence ?), mais personne ne suit ce modèle d’affaires. Et Manuel Valls a bien raison en parlant de la compétitivité que la France est en train de perdre  d’une façon extrêmement pétulante pour toutes ces raisons.

Bref, je ne suis sans doute pas très bien placée pour faire des commentaires sur la politique intérieure française, je vais donc m’arrêter là.

Je souhaite à toutes et à tous une très bonne journée dans le monde changeant si vite.

 

 

Bonheur

Un excellent long week-end du 15 août (quelle détente incroyable !) a encore une fois prouvé : il n’est pas important où tu es, il est important avec qui tu es.

 

Je souhaite donc à toutes et tous une excellente journée malgré le ciel gris que vous avez sans doute au-dessus de vos têtes en ce moment (au moins que vous êtes au Sud). Et bien sûr, deux très bonnes images avec des pingouins pour vous remonter le morale :

пингвин 1

пингвин 2

The first post

“Переговоры выявляли, готова ли страна-кандидат принять acquis к моменту вступления в ЕС или ей необходим переходный период…Переходные периоды вводились для отдельных стран и отраслей. Так, Чехии разрешили перейти на стандартный для ЕС размер клеток для кур-несушек не сразу (в мае 2004 г.), а спустя четыре с половиной года – к 31 декабря 2009 года.”

“Les negotiations montraient si le pays candidat était prêt à intégrer l’acquis [communautaire] au moment de l’adhésion à l’UE ou s’il avait besoin d’une période transitoire… Des périodes transitoires étaient introduites pour certains pays et dans plusieurs domaines. Par exemple, la République Tchèque a eu la permission d’adopter le standard européen des cages pour les poules pondeuses pas tout de suite (en mai 2004) mais quatre ans et demi plus tard, vers le 31 décembre 2009″.

En repensant au cours d’intégration européenne que j’ai eu pendant ma troisième année, c’est ce paragraphe qui m’est venu tout de suite à l’esprit. D’un coup cela paraît drôle et absurde, d’un autre – c’est ça l’Europe quotidienne qui fait plus pour ses citoyens qu’ils ne peuvent pas l’imaginer. C’est ça l’Europe dont je suis tombée amoureuse il y a bientôt deux ans. C’est ça l’Europe dont je vais parler dans ce blog.

Je ne sais pas trop encore comment ce blog sera structuré. Pour l’instant j’ai juste besoin d’un endroit pour faire de petits commentaires concernant les actualités européennes (et pas que ?..) ou partager des faits drôles ou tristes. Surtout quand j’ai une de ces flemmes pour en faire un vrai article.

Bonne lecture !